Graellsia isabellae (Graëlls, 1849)

L’Isabelle (Graellsia isabellae, ou parfois Actias isabellae), le Bombyx Isabelle, l'Isabelle de France, le Papillon vitrail, ou en anglais Spanish moon moth, est une  espèce de lépidoptères (papillons) nocturnes de la famille des Saturniidae. Elle est l'unique représentante du genre monotypique Graellsia. Cette espèce à l'apparence spectaculaire, l'un des plus grands papillons d'Europe, est endémique de certaines régions montagneuses d'Espagne et du Sud de la France.(W.fr)

Andorre 1987 spanish moon moth graellsia isabellae

 Andorre 1987

 

 

 

 

Espagne 2009 spanish moon moth graellsia isabellae 2Espagne 2009 spanish moon moth graellsia isabellae

 

Espagne 2009  

 

 

 

 

 

France 1980 nature conservation butterflies spanish moon moth graellsia isabellae

 

  France 1980 nature conservation butterflies

 

 

 

France 2020 butterflies spanish moon moth graellsia isabellae

France 2020 spanish moon moth graellsia isabellae

France 2020  

 

 

 

Niger 2015 graellsia isabellae

 

 

  Niger 2015

 

 

 

 

 

 

Palau 2001 spanish moon moth graellsia isabellae 1

 

 

Palau 2001   

 

 

 

 

 

 

 

Roumanie 1991 butterflies and moths graellsia isabellaeRoumanie 1991 graellsia isabellae

 

  Roumanie 1991

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'espèce actuellement appelée Graellsia isabellae a été décrite par le naturaliste espagnol Mariano de la Paz Graëlls y de la Aguera (en) en 1849 sous le nom initial de Saturnia isabellae. La station étudiée était la Sierra de Guadarrama en Espagne. Le genre Graellsia a été décrit par l’entomologiste anglais Augustus Radcliffe Grote en 18969, avec pour espèce type Saturnia isabellae, qui en reste aujourd'hui l'unique espèce, sous le nom de Graellsia isabellae.(W.frGraellsia isabellae × Actias selene est un hybride du papillon de nuit lunaire espagnol, the Spanish moon moth, et du papillon de nuit indien, the Indian moon moth (Actias selene).

Une partie des auteurs actuels, notamment des auteurs français, traitent cependant cette espèce sous le nom d’Actias isabellae, considérant Graellsia comme un synonyme d’Actias.(W.fr)

Les habitats de l'Isabelle sont les clairières et lisières (écotone) des forêts de pin, entre 1 000 m et 1 800 m d'altitude. Les typologies phytosociologiques du référentiel Corine Biotope sont Forêts de Pin de montagne à Ononis (Ononido-Pinetum uncinatae) et Forêts supra-méditerranéennes de Pin sylvestre (Pinetum sylvestris, Buxo-Quercetum hylocomio-Pinetosum)  (W.fr)

Les plantes hôtes sont le pin sylvestre (Pinus sylvestris), et parfois le pin à crochets (Pinus uncinata) ainsi que le Pin laricio. Les chenilles consomment les aiguilles, et semblent préférer les plus âgées (plus d'un an).(W.fr)

Ce papillon a une répartition morcelée et a été, lorsqu'il était plus rare au xxe siècle, menacée par l'intérêt que les collectionneurs lui portaient. Il est pour cette raison totalement protégé en France (œufs, larves, chrysalides, adultes, morts ou vivants). Il est d'ailleurs historiquement le premier insecte à avoir reçu ce statut en France, en 1976.(W.fr)

Références :

« Actias isabellae », sur Lépi'Net ; Graëlls 1849 ; Grote, 1896, Mitt. Roemer-Museum, Hildesh. 6: 3 ; Marí-Mena et al., 2016 ; Page de l'INRA sur l'Isabelle ;  INPN : Graellsia isabellae (Graells, 1849) ; Animal Diversity Web : Graellsia isabellae  ; Catalogue of Life : Graellsia isabellae  ;  Fauna Europaea : Graellsia isabellae ; NCBI : Graellsia isabellae (taxons inclus ; uBio : Graellsia isabellae Graells ;  BioLib : Actias isabellae (Graells, 1849)  - synonyme ; WikidataQ1508943 ; WikispeciesGraellsia isabellae ; ADWGraellsia_isabellae  ; BOLD94456 ; EUNIS16141 ; Fauna Europaea :   443620 ; GBIF5124512 ;  iNaturalist : 348018 ; IRMNG11171833 ; IUCN9427 ; LepIndex68001 ; NBN : NHMSYS 0000  520253 ; Oreina ; Breeding Butterflies ; Grenha ; tpittaway ; BMC ; papillons en macro ; Lepidoptera.eu ; Leps

FUNET Tree of Life [archive] : Graellsia isabellae Graellsia isabellae (Graells, 1849)  ; Saturnia isabellae Graells, 1849; Revue Mag. Zool. (2) 1601; TL: Spain, Sierra de Gaudarrama ; Graellsia isabellae paradisea Marten, 1955; ; TL: Gerone ; Graellsia isabellae roncalensis Gómez Bustillo & Fernández Rubio, 1974; ; TL: Navarra, Roncal Valley ; Graellsia isabellae ceballosi Gómez Bustillo & Fernández Rubio, 1974; ; TL: Siera de Segura ; ?Graellsia isabellae galliaegloria Oberthür, 1922; ; TL: France, Hautes-Alpes ; neuroflexaclara (Abós Castel, 1983) ; Graellsia isabellae, Saturniidae of the Western Palearctic [Tony Pittaway] ; Larva on Pinus sylvestrisPinus laricio, P. nigra, P. laricio [BSW].(W.fr) (W.en)

Le papillon Isabelle est décrit pour la première fois par l'entomologiste espagnol Don Mariano de la Paz Graells, en 1839, puis découvert près de 100 ans plus tard à L'Argentière-la-Bessée dans les Hautes-Alpes. Son portrait, proposé par le parc national des Ecrins, se présente comme une véritable leçon d'entomologie imagée. La chenille qui se nourrit des aiguilles du pin sylvestre devient au bout d'un an un papillon dont la vie ne dure que quatre à cinq jours car l'adulte n'a ni bouche, ni tube digestif, seulement un système de reproduction. (Cimalpes)

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 22/02/2021